Postes vacants


La Direction Opérationnelle Terre et Histoire de la Vie et le Service Géologique de Belgique (SGB) de l’Institut royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRSNB) à Bruxelles recherche un jeune Master en géologie ou Ingénieur géologue sans ancienneté et ayant de bonnes connaissances d’ArcGIS et d’outils géodétiques.

Contexte

Ce recrutement s’inscrit dans le projet BRAIN 2019-2024 financé par la politique scientifique Belge (Belspo) intitulé « monitoring LAnd SUbsidence caused by Groundwater exploitation through gEOdetic measurements » (LASUGEO).

L’IRSNB est un institut de recherche de renommée internationale couvrant un large éventail de disciplines comme la biologie, la géologie, l’océanographie, la taxonomie, ou encore la paléontologie et l’écologie.

La Direction opérationnelle Terre et Histoire de la vie est le centre de recherche le plus important dédié aux Sciences de la Terre (géologie, paléontologie et archéosciences) en Belgique avec environ 65 chercheurs. Le SGB créé en 1896 est un centre de recherches en géologie et minéralogie développant des projets aussi bien en recherches fondamentales qu’en recherches appliquées. Au niveau européen, le SGB est également un membre actif d'EuroGeoSurveys, de la Fédération Européenne des Géologues. Le SGB participe à de nombreux projets européens, nationaux et régionaux liés à différentes thématiques. L’interférométrie radar et son utilisation pour mesurer les mouvements de terrain à l’aide des satellites radars européens est un outil performant qui est appliqué sur tout le territoire belge à travers des projets scientifiques nationaux ou internationaux, des expertises pour des entreprises ou des particuliers.

Le Projet LASUGEO:

La thématique des tassements induits (subsidence) par l’activité humaine et l’extraction de l’eau souterraine est de plus en plus significative de nos jours dans le contexte d’un changement climatique global.

Ce n’est que dans les dernières décennies que des liens clairs de causalité entre pompage et subsidence furent prouvés. Ce type de risque géologique est souvent ignore ou sous-estimé. Le projet LASUGEO se propose d’étudier plusieurs cas de mouvements de terrain associés à une surexploitation des ressources souterraines en eau. La mesure des mouvements de terrain est facilitée par l’imagerie radar et l’interférométrie radar permettant de suivre des mouvements de terrain à l’échelle du millimètre par le biais de millions de points ou de récepteurs permanents. Ces données disponibles pour tout le territoire belge historiquement depuis 1992 et qui seront acquises via les satellites actuels de Sentinel permettront d’étudier plusieurs zones en Flandre, en Wallonie et en Allemagne (Jülich) par le biais de différentes données géodésiques (stations GPS, interférométrie radar, gravimétrie). La cartographie, l’analyse historique des mouvements par le biais de séries temporelles et le suivi de ces mouvements au cours du projet permettra d’établir l’ampleur, l’intensité de ces mouvements de terrain. L’étude hydrogéologique (modélisation hydrogéologique et l’étude géo-mécanique 1D associé) permettra d’établir des cartes de vulnérabilité associées au risque potentiel pour les infrastructures de génie civil localisées dans ces zones, d’estimer l’évolution future de ces mouvements de terrain, de proposer un plan de gestion de la ressource naturelle (i.e. l’eau souterraine) des aquifères associés en relation avec les sociétés de distribution d’eau dans un cadre d’un développement durable des besoins en eau pour les villes et/ou les projets industriels. 

Tâches

Thèse de doctorat à exécuter au cours du projet :

  • Etude de la subsidence dans la région frontalière entre la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne par le biais de différentes techniques géodétiques (interférométrie radar, stations GPS, gravimétrie) en rapport aux conditions hydrogéologiques.
  • Le travail nécessitera des campagnes de terrain régulières pour collecter des données tant en Belgique qu’à l’étranger (Allemagne). Permis-B de conduire nécessaire.
  • La thèse de doctorat sera réalisée en 4 ans (2020-2024) conjointement entre l’Université de Liège au sein de l’Unité de Recherche Urban and Environmental Engineering comprenant l'unité "Hydrogéologie et Géologie de l'Environnement" et le Service Géologique de Belgique (SGB-IRSNB) à Bruxelles. Le promoteur à l’Université de Liège sera le Prof Alain Dassargues et le co-promoteur au SGB sera le Dr Xavier Devleeschouwer.
  • Un comité de thèse suivra les progrès du doctorant et validera la poursuite des travaux.
  • L’étudiant en thèse de doctorat devra s’inscrire dans le programme doctoral lui permettant d’acquérir de nouvelles compétences théoriques ou techniques lui permettant de développer son expertise et de valider les activités scientifiques résultant de sa recherche.

Diplôme

Diplôme universitaire scientifique (Master – 120 ECTS) en Sciences Géologiques ou Ingénieur Géologue avec une orientation liée aux outils géodétiques (imagerie satellitaire, géomatique).

Compétences techniques

  • Connaissance et utilisation de SIG et de préférence ArcGIS, maniement de banque de données
  • La connaissance ou l’utilisation de la technique d’interférométrie radar tel que PSInSAR est un atout à défaut une expertise dans une ou plusieurs disciplines suivantes sont des points forts : hydrogéologie, géomécanique des sols, mesure des mouvements de terrain via l’utilisation de stations GPS et/ou de la gravimétrie, outils de modélisation.
  • Connaissances pratiques et des procédés de digitalisation et de vectorisation de données cartographiques et de documents historiques au sein d’ArcGIS.
  • Connaissance en anglais (écrit/parlé).

Compétences génériques

  • Assertivité et sens du travail en équipe par le biais de collaborations étroites avec les autres géologues/partenaires intervenant dans le projet
  • Enthousiasme pour la recherche appliquée

Les atouts sont

  • La connaissance d’une des deux langues nationales en Belgique (écrit/parlé) est un atout.

Offre

  • Il s’agit d’un contrat à durée déterminée de 4 ans dédié à la réalisation d’une thèse de doctorat au sein du consortium LASUGEO.
  • La date de démarrage de la thèse de doctorat doit se situer au plus tard pour le 1er juillet 2020.
  • Le salaire est fixé pour le grade SW1 et sans ancienneté selon les barèmes officiels pour les agents scientifiques de l’état fédéral publiés au Moniteur Belge (http://www.ejustice.just.fgov.be/eli/arrete/2010/06/02/2010021068/moniteur) A.R. du 02 06 2010 (publication au 10 06 2010).
  • Le lieu de travail sera celui de l’Institut royal des Sciences Naturelles de Belgique, Rue Vautier 29, 1000 Bruxelles et en parallèle celui au sein de l’Unité d’Hydrogéologie et Géologie de l’Environnement de l’Université de Liège, au Sart Tilman.
  • Transport en commun financé par l’employeur et possibilité d’une indemnité pour l’usage du vélo entre le domicile et le lieu de travail.

Solliciter

Envoyez votre lettre de motivation et votre CV avant le 11 mai 2020 (à 13h00) par email à l’attention du Dr Xavier Devleeschouwer à l’adresse xdevleeschouwer@naturalsciences.be

Un entretien oral et pratique aura lieu avec les candidats sélectionnés au début du mois de Juin 2020 ( sous réserve de l'évolution des mesures de confinement liées au Covid-19).

Pour toutes questions ? Envoyez un email au géologue responsable : Dr Xavier Devleeschouwer.

Plus de détails :

Go to top