Exposition temporaire » WoW – Wonders of Wildlife (à louer)

  • Visuel de "WoW - Wonders of Wildlife" : un tigre en noir et blanc sur fond orange en pleine course
  • Un troupeau de bouquetins bondit d’un rocher à l’autre dans l’expo « WoW – Wonders of Wildlife ».
  • La scène des bouquetins bondissants dans WoW - Wonders of Wildlife

WoW – Wonders of Wildlife

jeu, 15/10/2015 - dim, 28/08/2016

Présentée au Muséum : 15/10/2015 > 28/08/2016

L’expo qui va, wow !, vous couper le souffle.

Courir, sauter, chasser… Dans la nature, le mouvement est souvent puissant, précis, impressionnant, sauvage. Un troupeau de bouquetins bondit d’un rocher à l’autre. Deux mâles rivaux s’affrontent. Un loup pourchasse des sangliers. Des lionnes rattrapent des zèbres en fuite. Un tigre court, majestueux…

Ce que vous montrent les documentaires animaliers, vous pourrez le voir de près, en vrai, dans des installations acrobatiques, des panoramas spectaculaires, des arrêts sur image époustouflants. Véritables prouesses techniques, certains ensembles ne reposent que sur une patte ou une queue ! Plus que des spécimens, ce sont des œuvres d’art que l’on doit au travail unique du taxidermiste, un métier qui requiert autant la rigueur, la précision et le savoir scientifique que le regard et la créativité de l’artiste.

Quelques touches de comportement animal, un soupçon de biomécanique, une pincée de conservation des espèces et des paysages : le Muséum fait parler ces scènes d'action grâce à des vidéos, des objets, des interactifs présentés dans une mise en scène sobre et soignée.

  • Selfies incroyables garantis !
  • Pour tout âge
  • Gratuit : carnet de jeux WWF pour les enfants sur les animaux sauvages 

 

logo Parque de las Ciencias – Andalucia – Granada

Une exposition coproduite par le Muséum des Sciences naturelles (Bruxelles) et le Parque de las Ciencias (Grenade)

Louer l'exposition

Public : tout public, familles avec enfants de 8-14 ans, amateurs de documentaires animaliers, de photographie et d'art, groupes scolaires (8-14 ans)

Superficie : 500-600 à 800 m²

Langues : l’exposition peut être présentée en deux, trois ou quatre langues

Tarifs et conditions de location : nous consulter

 

CONTACT

Domingo Escutia Muñoz : domingo.escutia.ext@parqueciencias.com

Manuel Roca Rodriguez : roca@parqueciencias.com

Le tigre
  • Un des tigres exposés dans « WoW – Wonders of Wildlife », qui appartiennent tous à l’espèce Panthera tigris tigris. (photo : Thierry Hubin, IRSNB)
  • Les tigres – ici, un tigre de Sibérie, Panthera tigris altaica – sont repris sur la Liste rouge de l’IUCN. (photo : Thierry Hubin, IRSNB)

Le tigre (Panthera tigris) est le plus grand de tous les félins actuels. Il nage, court, bondit et grimpe avec facilité, un atout pour la chasse. Seul, caché dans les hautes herbes, il attend qu’une proie approche. Il l’attaque par l’arrière ou le côté, l’attrape par le cou et d’une morsure, lui brise la nuque ou l’étouffe. Comme la plupart des prédateurs, il s’en prend généralement à des animaux jeunes, âgés ou affaiblis : souvent des ongulés (sangliers, bouquetins, antilopes…), mais aussi des ours et parfois des oiseaux, crocodiles, tortues…

Depuis 1986, le tigre est repris sur la Liste rouge des espèces en danger de  l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN). En 2010, on estimait sa population à près de 2000 individus à peine. Ses principaux prédateurs ? Les hommes qui, malgré son déclin, continuent à braconner et détruire son habitat.

Dans l’exposition, admirez trois tigres du Bengale (Panthera tigris tigris) : l’un est naturalisé en pleine course, les deux autres en train de chasser.

Le loup
  • Canis lupus, le loup gris commun (photo : Domaine des Grottes de Han)

Le loup sauvage (Canis lupus) est un canidé comme le chien, l’une de ses sous-espèces (Canis lupus familiaris). Il occupe une grande partie de l’hémisphère nord mais, diabolisé au Moyen-Âge, il a longtemps été chassé par les hommes et a fini par disparaître de nos régions au 19e siècle. Seul restait présent le grand méchant loup des histoires pour enfants… Aujourd’hui, grâce aux lois de protection de la nature, il regagne du terrain et est de retour chez nos voisins (France, Allemagne,  Pays-Bas).

Dans « WoW Wonders of Wildlife », vous verrez notamment un loup pourchassant plusieurs sangliers. En réalité, le loup chasse en meute. Isolé, il ne fait pas le poids face à un sanglier mâle en bonne santé…

Le sanglier
  • Sus scrofa cristatus, l’une des sous-espèces présentes en Inde (photo : Bernard Dupont)
  • Sus scrofa scrofa, le sanglier européen (photo : Jerzy Strzelecki)

Le sanglier sauvage (Sus scrofa) et le cochon domestique (Sus scrofa domesticus), sa sous-espèce apprivoisée,  sont présents dans toute l’Eurasie, dont ils sont originaires, mais aussi sur tous les autres continents (à l’exception de l’Antarctique) où ils ont été introduits. Avec une si large répartition à travers le monde, de nombreuses sous-espèces se sont développées localement, variant en taille, en couleur, en pilosité.

Tous les sangliers de l’exposition proviennent d’Espagne et appartiennent à la variante ibérique (Sus scrofa baeticus), même ceux pourchassés par le tigre (pour que cette scène soit scientifiquement correcte, l’artiste taxidermiste qui a naturalisé tous ces animaux aurait dû utiliser des spécimens indiens).

Go to top