Exposition temporaire » Sensations !

  • Senses!
  • Visuel de l'expo 'Sensations !'
  • Senses!
  • Senses!

Sensations !

jeu, 06/10/2011 - dim, 02/09/2012

Présentée au Muséum : 06/10/2011 >  02/09/2012

Une exposition qui titille vos sens… Quel sera votre score au « démiteur » ? Pourrez-vous garder votre sang-froid face au python royal ? Prendrez-vous une vache comme boussole ? Venez vous mesurer aux chauves-souris, aux abeilles, aux serpents… et testez non pas 5 mais 8 sens dans une expo à visiter mais surtout à ressentir…

Au programme, une quarantaine d’activités pour découvrir et mettre à l’épreuve vos sens et ceux des animaux, des bornes multimédias, de nombreux spécimens naturalisés mais aussi quelques-uns vivants…

Sensations ! Une expérience sensorielle à tester en famille (avec un parcours spécial pour les 3-6 ans)

 

La vue (1)
  • Activité où les visiteurs essayent de cueillir autant de baies que le chimpanzé, sous une lumière déclinante

La vue est probablement l’un de nos sens les plus importants. Nos yeux peuvent distinguer des millions de teintes ! C’est ce qui nous évite par exemple de confondre une orange et un citron…

Les chimpanzés et les orangs-outans voient les mêmes couleurs que nous : elles leur permettent d’identifier les baies et les fruits qui ont suffisamment mûri pour être mangés.

La vue (2)
  • Activité où les visiteurs essayent de récolter autant de nectar que l’abeille sans l’aide des UV
  • Activité où les visiteurs essayent de trouver leur chemin dans le labyrinthe infrarouge

Nous distinguons des millions de teintes… et pourtant, nous ne voyons pas tout ! En effet, nous ne voyons pas les lumières ultraviolette et infrarouge à l’œil nu. En revanche, certains animaux les distinguent sans problème.

Des poissons comme les piranhas sont capables de voir la lumière infrarouge. C’est d’ailleurs la seule lumière qui peut pénétrer les eaux troubles dans lesquelles ils vivent.

Certains animaux et végétaux arborent des motifs invisibles qui réfléchissent la lumière ultraviolette. C’est grâce à ces motifs que les abeilles, papillons et colibris repèrent les fleurs qui leur conviennent.

L’ouïe (1)
  • Activité où les visiteurs peuvent tester leur ouïe

L’ouïe est le plus social de nos sens. Elle nous permet d’entendre des sons qui, par leur signification ou leur effet sur notre humeur notamment, sont, pour nous, bien plus que de simples vibrations de l’air : conversations, coups de klaxon, musique, rires d’enfants, chants d’oiseaux…

Les sons peuvent être aigus (couinement d’une souris) ou graves (ronronnement d’un chat). Notre ouïe est adaptée aux tonalités qui sont importantes pour nous, comme celles de la voix humaine. Mais avec l’âge, elle se dégrade…

Comme vous le verrez dans la « Galerie des oreilles », les oreilles des animaux sont parfois surprenantes, notamment par leur taille… ou leur emplacement !

L’ouïe (2)
  • Activité où les visiteurs peuvent entendre comment sonne leur voix à une autre fréquence sonore

De nombreux animaux peuvent entendre des sons qui, pour nous, sont trop aigus (les ultrasons) ou trop graves (les infrasons).

Les ultrasons permettent à l’écureuil terrestre d’avertir les siens de l’approche d’un prédateur sans que celui-ci ne l’entende, et aux dauphins et chauves-souris de détecter les obstacles, proies…

Grâce aux infrasons, des animaux comme les éléphants et les baleines peuvent communiquer entre eux sur de longues distances. Ceux produits par les baleines peuvent traverser les mers sur près de 1000 km !

Et vous, à quelle distance portent vos cris ? Et attraperez-vous autant de mites que la chauve-souris ?

L’odorat
  • Activité où les visiteurs essayent de nommer les odeurs qu'ils sentent

L’odorat est notre sens le plus affectif : les odeurs influent sur notre état d’esprit, font resurgir des souvenirs, des émotions… Le nez humain peut distinguer environ 10 000 fragrances ! Mais ce n’est rien comparé au flair légendaire des chiens ou à l’odorat exercé des truies, auxiliaires indispensables des chasseurs de truffe.

Aurez-vous le nez aussi fin que Thor, le chien policier qui a participé à plus de 200 recherches d’objets ou de personnes disparues et à près de 800 tests d’identification d’odeurs ?

Le goût
  • Enfant testant les 5 saveurs... et grimaçant : celle-ci devait être trop amère !
  • Enfants testant les 5 saveurs en se bouchant le nez
  • Gros plan d'une langue : savez-vous où sont vos papilles gustatives ?

Le goût est le sens qui nous aide à décider si nous devons avaler ou recracher ce que nous avons en bouche. Les papilles gustatives réparties sur notre langue reconnaissent cinq saveurs : le sucré, le salé, l’acidulé, l’amertume et l’umami. Ces saveurs renseignent sur la qualité des aliments (très énergétiques pour le sucré, riches en protéines pour l’umami, peut-être toxiques pour l’amertume…).

Les animaux n’ont pas forcément la même perception des goûts que nous. Les chats, par exemple, ne goûtent pas le sucré : ils mangent surtout de la viande, qui ne contient pas de sucre.

Le toucher
  • Enfant touchant différentes textures les yeux fermés
  • Enfants assis sur différentes textures (dont une à picots)

Le toucher est un sens que nous pouvons utiliser de nombreuses façons : pour trouver de la monnaie dans une poche, serrer la main de quelqu’un, se gratter le nez… Il est particulièrement utile quand nous n’y voyons plus rien, pour trouver un interrupteur dans le noir par exemple.

Pour certains animaux, le toucher est vital. Celui des animaux nocturnes ou de ceux qui vivent sous la terre est souvent beaucoup plus sensible que le nôtre.

La température
  • Enfant essayant de sentir les différences de température sur un plancher spécial
  • Enfants essayant d’évaluer différentes températures avec les mains

Moins connu, le sens thermique est aussi notre sens le moins précis : nous remarquons s’il fait (plus) chaud ou (plus) froid mais nous évaluons très mal les températures. Et ce n’est pas peu dire comparé à certains serpents qui détectent des variations de température de 0,003 °C !

C’est grâce à son sens thermique que le python royal repère ses proies à sang chaud même dans l’obscurité ou que le léipoa ocellé maintient la température de son nid à 33 °C pendant 3 mois (sans cela, ses œufs n’éclosent pas !).

L’électricité
  • Enfant regardant un poisson électrique naturalisé
  • Vitrine avec une émissole lisse et une torpille marbrée, des poissons électriques

L’électricité est partout dans la nature : tous les êtres vivants en produisent un petit peu, même nous ! Cette bio-électricité, généralement de très faible puissance, est due notamment à l’activité des muscles et des cellules nerveuses.

Mais nous ne disposons pas du sens électrique, contrairement à certains animaux. L'eau conduisant mieux l’électricité que l’air, ce sens est surtout présent chez des poissons comme la barbotte brune, l’émissole lisse ou la torpille marbrée, et chez certains animaux aquatiques comme l’ornithorynque.

Le magnétisme
  • Enfants testant leur sens magnétique dans l’exposition
  • Enfant découvrant la borne multimédia sur le sens magnétique des vaches

L’aiguille d’une boussole pointe toujours vers le nord. Ainsi, nous pouvons utiliser le champ magnétique de la Terre pour nous diriger.

Certains animaux ont un sens magnétique qui fonctionne comme une boussole interne. Et c’est grâce à lui que les mulots sylvestres retrouvent l’entrée de leurs galeries souterraines, que les tortues marines reviennent pondre sur la plage de leur naissance, que les pigeons voyageurs reviennent à leur point de départ, ou encore que les termites boussole construisent leur termitière dans l’axe nord-sud !

Un parcours spécial pour les plus petits
  • Enfants jouant avec des oreilles d’animaux en tissu
  • Enfants essayant d’associer des matières à leurs propriétaires (dessinés)

Cinq activités supplémentaires ont été développées pour les plus petits (3-6 ans). Elles leur permettront de découvrir leurs cinq sens à leur façon. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses, juste différentes sensations…

La vue (1)
  • Activité où les visiteurs essayent de cueillir autant de baies que le chimpanzé, sous une lumière déclinante

La vue est probablement l’un de nos sens les plus importants. Nos yeux peuvent distinguer des millions de teintes ! C’est ce qui nous évite par exemple de confondre une orange et un citron…

Les chimpanzés et les orangs-outans voient les mêmes couleurs que nous : elles leur permettent d’identifier les baies et les fruits qui ont suffisamment mûri pour être mangés.

Go to top