Exposition permanente » Salle virtuelle des Insectes

  • Close up: Phasme - Wandelende tak - Stick Insect (Vivarium)
  • Close up: Bee - Abeille - Bij
  • Maquette/Model: Fly - Mouche - Vlieg

Salle virtuelle des Insectes

Les salles Insectes et Coquillages ont fermé définitivement leurs portes le 18 avril 2017. Vous pouvez toujours les visiter virtuellement grâce au Street view de Google (cliquez sur le bonhomme jaune en bas à droite de l’écran, puis sélectionnez le troisième étage dans le bandeau en haut de l’écran). Vous pouvez également accéder aux salles virtuelles via Google Maps (positionnez le bonhomme jaune sur l’Institut, puis sélectionnez le troisième étage dans la colonne de droite).

La Salle des Insectes est en fait dédiée à tous les arthropodes. Elle comprend donc des insectes, mais aussi des crustacés (crabes, crevettes, homards…), des chélicérates (araignées, scorpions, acariens…) et des myriapodes (mille-pattes, scolopendres…).

Saviez-vous que les arthropodes représentent près de 80 % des espèces animales connues et que les entomologistes en découvrent de nouveaux tous les jours ? C'est tout un musée qui devrait leur être consacré !

Dans cette salle, étudiez l’anatomie de divers arthropodes grâce aux reproductions géantes de mouche, amphipode, scorpion… ; admirez les talents de camouflage des taupins, phasmes, sphinx…, la variété de tailles, formes et couleurs des coléoptères, papillons, crabes… ; et, pour les plus courageux, observez des mygales vivantes de près…

Éléments remarquables

La vitrine des papillons
  • Une vitrine tout en transparence

Contrairement aux vitrines d’insectes classiques, notre vitrine de papillons a été conçue de façon à ce que les visiteurs puissent admirer aussi bien le dessous que le dessus des ailes. Vous pouvez ainsi observer les différences – parfois surprenantes tant elles sont marquées – de coloration (du plus terne au plus vif, du poudré à l’irisé en passant par le translucide) et de motifs (lignes, bandes, ocelles, formes floues…) entre les deux faces.

En outre, la vitrine présente les papillons – de jour et de nuit – par faunes géographiques (néarctique, néotropicale, orientale, australienne, paléarctique et afro-tropicale).

Tournez autour de la vitrine et émerveillez-vous devant les bleus irisés des morphos, les papillons de nuit à têtes de cobra ou yeux de hibou, le sphinx à tête de mort…

Une ruche didactique
  • La ruche didactique

Le Muséum a sa propre ruche installée dans la Salle des Insectes ! Si vous avez de la chance, vous repérerez peut-être la reine : elle a une pastille de couleur sur le dos. Ou vous assisterez à la fameuse danse des abeilles.

En effet, quand l’une d’elles trouve une source de nourriture, c’est en dansant qu’elle en communique l’emplacement aux autres qui la suivent en la touchant du bout des antennes.

Une danse circulaire signifie « butin à moins de 100 m ». Une danse en 8 correspond à une plus grande distance (plus le rythme est lent, plus le butin est éloigné) et indique en outre la direction par rapport au soleil.

Le crabe géant du Japon
  • Le crabe géant du Japon Macrocheira kaempferi

Le crabe géant du Japon (Macrocheira kaempferi) est le plus grand arthropode actuel et ses dix pattes sont particulièrement longues : les plus vieux spécimens, âgés de près d’un siècle, peuvent atteindre près de 4 m d’envergure ! Le nôtre – pourtant déjà très grand – n’a pas atteint un âge aussi avancé…

Comme de nombreux autres crabes, il se nourrit essentiellement d’animaux morts mais peut aussi s’en prendre à d’autres crustacés.

Le vivarium
  • La mygale mexicaine ‘Brachypelma smithi’

C'est le domaine des blattes, des phasmes, des scorpions… et des mygales ! Mais rassurez-vous, deux épaisseurs de verre vous séparent des occupants des différents terrariums.

Un petit conseil cependant : quand vous viendrez voir les araignées, essayez de faire le moins de bruit possible car, dérangées par les vibrations sonores, elles risquent de se cacher dans leur coin et vous aurez le plus grand mal à les admirer…

Go to top