Exposition permanente » Salle virtuelle des Coquillages

  • close-up of a gastropod shell exhibited in the Shells Hall
  • close-up of a coral exhibited in the Shells Hall
  • close-up of a coral exhibited in the Shells Hall
  • close-up of the aquarium (and a clown fish) exhibited in the Shells Hall

Salle virtuelle des Coquillages

Les salles Insectes et Coquillages ont fermé définitivement leurs portes le 18 avril 2017. Vous pouvez toujours les visiter virtuellement grâce au Street view de Google (cliquez sur le bonhomme jaune en bas à droite de l’écran, puis sélectionnez le troisième étage dans le bandeau en haut de l’écran). Vous pouvez également accéder aux salles virtuelles via Google Maps (positionnez le bonhomme jaune sur l’Institut, puis sélectionnez le troisième étage dans la colonne de droite).

Plus de mille espèces de coquillages et autres mollusques sont exposées dans cette salle ! Et pourtant, cela ne représente qu’une infime partie de notre collection qui, avec près de neuf millions de spécimens, est l’une des plus grandes collections de mollusques au monde…

Jalonnée de remarquables maquettes et illustrations didactiques, la Salle des Coquillages comporte également un aquarium tropical – à 26 °C toute l’année –, ainsi que de nombreuses vitrines sur des éponges, coraux, étoiles de mer, oursins et autres invertébrés dont vous pouvez observer quelques spécimens vivants dans l’aquarium.

Éléments remarquables

Gastéropodes
  • Entemnotrochus rumphii a une coquille spiralée à base large dont le diamètre atteint parfois une trentaine de centimètres.
  • Deux spécimens de ‘Helix aspersa aspersa’: l'un avec une coquille dextre (de la pointe à l’ouverture, elle est enroulée dans le sens des aiguilles d’une montre) et l'autre avec une coquille sénestre
  • Une espèce de muricidé (sans excroissances importantes) exposée dans la Salle des Coquillages

Ce sont les mollusques les plus représentés dans cette salle. Ils ont un pied musclé qui sert à la locomotion (reptation pour la plupart, natation pour certaines espèces aquatiques), une radula (sorte de langue râpeuse qui leur permet de racler les algues sur les rochers et les murs ou de dévorer leurs proies ; chez les cônes, c’est un harpon venimeux) et une coquille univalve qui est le plus souvent spiralée. Chez les limaces, cette coquille est extrêmement réduite et interne, voire totalement absente.

Dans la salle, admirez les excroissances en doigts de sorcière de Lambis crocata (vitrine 39, Strombidae n° 24), la taille imposante de Syrinx aruanus et Melo amphora (vitrine 37), la délicate complexité du peigne de Vénus, Murex pecten (vitrine 42, n°78)…

Mer du Nord
  • Un tortillon de sable comme on en aperçoit sur nos plages
  • Les balanes ressemblent à de petits coquillages mais, en réalité, ce sont des crustacés, comme les crabes et les crevettes.

Rien que dans la partie belge de la mer du Nord – partie qui ne représente même pas 1 % de sa superficie totale –, on dénombre environ 90 espèces de poissons (anguille, hareng, anchois, merlan, turbot, plie, barbue, gonnelle, baveuse, mulet lippu…), dont certains sont présentés dans cette salle.

Y vivent aussi des mammifères marins (marsouins, phoques…), de nombreux oiseaux (mouette rieuse, goéland argenté, sterne pierregarin, tadorne de Belon, macreuse noire, eider à duvet, courlis cendré…) et une grande variété d’invertébrés (bivalves, crustacés, vers…).

Une visite guidée de cette zone est proposée en préparation aux classes de mer.

Bivalves
  • Ensemble de pectens allant du jaune au mauve, en passant par l’orange, présentés dans la Salle des Coquillages
  • Une moule et son pied à la base duquel une glande fabrique les filaments de byssus grâce auxquels elle se fixe sous l'eau

Moules, pectens, couteaux, palourdes, huîtres… : les bivalves, comme leur nom l’indique, sont des mollusques dont la coquille est formée de deux valves. Ils sont exclusivement aquatiques et, comme vous le constaterez pas vous-même, ils présentent une grande variété de couleurs, de dessins, de formes et de tailles.

Dans la salle, ne manquez pas nos bivalves géants comme la Grande nacre (Pinna nobilis, vitrine 34, n°26), le très long Kuphus polythalamia (vitrine 35, n°111) et les détenteurs du record – en taille et en poids ! –, les bénitiers géants (Tridacna gigas). Comme il ne rentre pas dans les vitrines de la salle, le plus grand bénitier est exposé avec les coraux en face de l’aquarium.

La Collection Dautzenberg
  • Quelques-uns des 8000 livres de la collection Dautzenberg

Conchyliologue amateur, le Belge Philippe Dautzenberg (1849-1935) étudiait et collectionnait les mollusques à coquille. Il a ainsi rassemblé près de 8000 publications spécialisées et surtout, 4,5 millions de spécimens qu’il a récoltés, achetés ou échangés avec d’autres passionnés…

En 1929, il en a fait don au Muséum, qui possède aujourd’hui la troisième plus grande collection de coquillages au monde !

Dans les deux vitrines qui lui sont consacrées, vous pouvez admirer quelques livres, planches et spécimens de cette considérable collection.

Go to top