Exposition permanente » Salles en travaux

  • Un éléphant avec un casque de chantier sur la tête
  • Un rhinocéros suspendu dans la cage d'escalier...
  • La salle Mammifères entièrement vidée de ses vitrines dont seuls les emplacements sont encore visibles au sol (photo prise le 28 avril 2015, © IRSNB)

Salles en travaux

Les travaux de rénovation continuent au Muséum.

Les salles Insectes et Coquillages ont fermé définitivement leurs portes le 18 avril 2017. Vous pouvez néanmoins les visiter virtuellement grâce au Street view de Google (cliquez sur le bonhomme jaune en bas à droite de l’écran, puis sélectionnez le troisième étage dans le bandeau en haut de l’écran) ou via Google Maps (positionnez le bonhomme jaune sur l’Institut, puis sélectionnez le troisième étage dans la colonne de droite).

Cet hiver ont débuté les travaux d’excavation, inévitablement bruyants mais nécessaires pour créer une nouvelle connexion entre le « Couvent » et la Galerie de l’Homme.

Les anciennes salles « Baleines », « Pôle Nord et pôle Sud » et « Mammifères » accueilleront dès 2018 une toute nouvelle Galerie consacrée à la biodiversité et l'écologie sur terre, en mer… partout sur la planète.

Éléments remarquables

Le « Couvent » mis à nu
  • La salle Mammifères entièrement vidée de ses vitrines dont seuls les emplacements sont encore visibles au sol (photo prise le 28 avril 2015, © IRSNB)
  • Au dernier étage du « Couvent », les anciennes parois courbes de la salle Baleines ont été enlevées, laissant apparaître la structure en bois et métal du toit. On se croirait presque dans le ventre de Moby Dick… (photo prise le 3 juin 2015, © IRSNB)
  • Ne passant pas par les portes, les crânes des plus grandes baleines sont restés dans la salle, protégés dans de grandes caisses en bois. (photo prise le 3 juin 2015, © IRSNB)
  • Au dernier étage, l’isolation est refaite, les parois courbes sont remontées… Au fond, on devine l’entrée circulaire de l’ancienne salle Pôle Nord et pôle Sud. (photo prise le 2 juillet 2015, © IRSNB)
  • L’ancienne salle Mammifères en juillet 2015. Le photographe se tient à l’emplacement de la vitrine des rhinocéros. (photo prise le 2 juillet 2015, © IRSNB)
  • Dans l’ancienne salle des Cavicornes (au bout de la salle Mammifères), les colonnes de métal, autrefois cachées dans des coffrages, sont à nouveau visibles. (photo prise le 2 juillet 2015, © IRSNB)

La première phase des travaux dans le « Couvent » touche à sa fin : les anciennes salles BaleinesPôle Nord et pôle Sud et Mammifères ont été entièrement mises à nu et sont méconnaissables.

Galerie de l’Homme : le making-of
  • Maquette de la salle (zoom sur une partie dédiée à l’évolution humaine)
  • Maquette de la salle (zoom sur une partie dédiée à la biologie humaine)
  • Statue de femme enceinte (impression 3D)
  • Bustes en 3D (virtuel et couche par couche)
  • Modèle et dessin
  • Brin d’ADN (impression 3D)
  • Tests de mise en page
  • Prototype d’un meuble d’exposition

Cliquez sur cette image pour voir plus de photos des coulisses de la Galerie de l’Homme - Notre évolution, notre corps (ouverte depuis le 07.05.2015). Vous y verrez des études réalisées par nos dessinatrices, des tests de mise en page et d’impression, des maquettes réalisées par notre modéliste, des impressions 3D, un prototype de meuble d’exposition…

Sur le même sujet, lisez notre article Les coulisses de la Galerie de l'Homme.

Ça déménage au Muséum !
  • Un buffle d’Afrique prêt à être descendu (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)
  • Le même buffle quelques minutes plus tard et quelques mètres plus bas ! (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)
  • L'équipe prépare le rhinocéros pour la descente avec des sangles. (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)
  • Le rhinocéros au troisième étage… (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)
  • … puis suspendu dans la cage d'escalier ! (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)
  • Et pour finir en beauté, c'est au tour de l'hippopotame. (© Muséum des Sciences naturelles - Pascal Kileste)

Nous venons de vider la Salle des Mammifères de ses spécimens et, pour les plus gros, il a fallu employer les grands moyens : transpalette, échafaudage, poulie, sangles et gros bras ! Cliquez sur la photo pour en voir plus.

Un puzzle 3D géant
  • Le mammouth est démonté os par os.

Quand une salle du Muséum est fermée pour rénovation, les spécimens qui s'y trouvaient sont exposés dans d'autres salles ou retournent dans les conservatoires. Pour les spécimens naturalisés (les animaux « en peau ») et la plupart des squelettes, le déménagement se fait assez facilement : ils sont déplacés avec leur socle. Mais pour les squelettes de plus grande taille comme celui du mammouth de Lierre, le démontage est obligatoire...
Retrouvez désormais le mammouth dans la salle 250 ans de Sciences naturelles.

Go to top