Un label UNESCO pour le Geopark Famenne-Ardenne grâce à nos géologues !

Grottes de Han
03/05/2018
Un label UNESCO pour le Geopark Famenne-Ardenne grâce à nos géologues !
post by
Reinout Verbeke

Le Geopark Famenne-Ardenne, qui comprend entre autres les grottes de Han, est reconnu par l’UNESCO et obtient un label ! C’est le premier en Belgique à en posséder un. Il rejoint ainsi une liste de noms célèbres tels que l’Ardèche ou la Haute-Provence. Des géologues de notre Institut ont pris part à l’initiative de création et de reconnaissance du géoparc.  

L’UNESCO attribue le label « Global Geopark » quand un territoire recèle un patrimoine géologique d’intérêt international, et qui est bien valorisé par un travail de la communauté locale notamment. La labellisation doit stimuler une gestion durable de la région.  

Le maintenant nommé  UNESCO Global Geopark Famenne-Ardenne couvre 911 km² , compte 8 communes (de Beauraing dans la province de Namur près de la frontière française, à Durbuy dans la province du Luxembourg) et est traversé par 3 rivières : la Lesse, la Lomme et l’Ourthe.  

La « Calestienne » est le fil conducteur du géoparc. C’est une large bande de calcaire formée il y a quelque 380 millions d’années, dans laquelle les rivières ont fait leur travail d’érosion à travers le temps. Ça en fait une des plus riches régions karstiques de Belgique et d’Europe – pensez juste aux grottes de Han, de Hotton ou la grotte de Lorette-Rochefort !  

Un label à l’intérêt scientifique  

Le géoparc possède un énorme patrimoine géologique. Il joue déjà depuis un certain temps un rôle touristique, mais fait également l’objet de recherches scientifiques. Nos géologues reconstruisent le climat du passé en examinant des échantillons provenant des grottes. Ils y surveillent aussi la température et la concentration en CO₂ (cette dernière est en phase de test). 

Ce sont trois géologues de notre Institut qui, en 2014, avaient pris l’initiative de faire reconnaître le territoire par l’UNESCO. En collaboration avec des scientifiques de l’Université de Namur et de l’Université de Mons, ils ont convaincu le secteur touristique et politique de soumettre un dossier à l'UNESCO. 

Le label a jusqu'à présent été attribué à 140 géoparcs et place Famenne-Ardenne dans la même catégorie que des sites tels que l'Ardèche, le Beaujolais ou la Haute-Provence. Cela devrait apporter au territoire davantage de reconnaissance au niveau international. « L’espoir est qu’en parallèle du coup de pouce touristique, ce label stimule également la poursuite de la recherche scientifique dans la région » confie notre géologue et initiatrice du projet, Sophie Verheyden (membre de l’association Geopark). « Grâce à la reconnaissance de l'UNESCO, le géoparc dispose dans tous les cas d’une caisse de résonance plus importante pour partager les résultats de la recherche avec le grand public ». 

Ce boost touristique plaît évidemment à Sophie Verheyden, qui reste néanmoins vigilante : « Si le géoparc attire plus de monde, nous devrons protéger les sites sensibles ».

 

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top