Les chiens modernes trouvent leurs origines en Europe

Ce crâne de chien, découvert à Goyet, est vieux de 32 000 ans. (Photo W. Miseur, IRSNB)
14/11/2013
Les chiens modernes trouvent leurs origines en Europe
post by
Stagiaire Communication

Grâce à des recherches génétiques à grande échelle, une équipe internationale de généticiens et paléontologues, parmi lesquels Mietje Germonpré de l’Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, apporte plus d’éléments sur l'origine du chien moderne. Contrairement aux études antérieures, qui attribuaient les débuts de la domestication aux premiers agriculteurs du Moyen Orient ou de Chine, cette étude montre que les premiers chiens trouvent leur origine en Europe. Les résultats de l'étude ont été publiés dans Science.

L’équipe de recherche a utilisé des techniques moléculaires innovantes pour extraire et analyser l'ADN mitochondrial de restes fossiles, comme des os et des racines de dents. En comparant le matériel génétique de 18 loups/chiens avec celui de loups et chiens récents, ils ont pu déduire que tous les chiens modernes sont plus étroitement apparentés aux anciens loups et chiens d’Europe. Grâce à la grande quantité de données génétiques, les chercheurs ont pu situer les débuts de la domestication du loup dans une période remontant entre 18 800 et 32 100 ans. Cela signifie que les chasseurs-cueilleurs européens ont commencé ce processus de domestication au cours de la dernière période glaciaire.

Le mondialement célèbre chien de Goyet, un crâne vieux de 32 000 ans, découvert en 2009 par la paléontologue Mietje Germonpré, a aussi été repris dans l’étude. Ce crâne provenant des collections de l'IRSNB est le plus ancien fossile connu d'un canidé domestique. La nouvelle étude démontre que le chien de Goyet n'est pas un ancêtre direct du chien moderne, mais appartient plutôt à un groupe frère disparu. Ceci suggère que le crâne de Goyet remonte à une période précoce de domestication, sans descendants.

Article de référence :
Thalmann, O., et al. (2013) Complete mitochondrial genomes of ancient canids suggest a European origin of domestic dogs. Science, 342(6160), 871-874. doi:10.1126/science.1243650

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top