Une nouvelle espèce de ptérosaure dans le sud de la France

Impression artistique du ptérosaure Mistralazhdarcho maggii (image: Pierre Lavaud, Mazan)
18/10/2018
Une nouvelle espèce de ptérosaure dans le sud de la France
post by
Siska Van Parys

Des paléontologues belges et français ont découvert une nouvelle espèce de ptérosaure dans le sud de la France. Ce reptile volant d’une envergure de près de 4,5 mètres appartient à la même famille que le gigantesque Quetzalcoatlus.

Après deux nouvelles espèces de dinosaures, c’est maintenant un nouveau ptérosaure qu’a livré le site de Velaux, près d’Aix-en-Provence. En 2009, une équipe franco-belge de paléontologues a notamment mis au jour une mâchoire inférieure, des vertèbres et plusieurs os longs. Ils appartiennent très probablement à un seul individu. La nouvelle espèce fait partie de la famille des Azhdarchidae – qui comprend également le gigantesque et iconique Quetzalcoatlus – et a été baptisée Mistralazhdarcho maggii, en référence au mistral, le puissant vent du nord-ouest qui balaie le sud-est de la France. Les Azhdarchidae sont des ptérosaures ayant vécu au Crétacé supérieur (il y a plus de 66 millions d’années), caractérisés par leur large crâne, leurs longues mâchoires édentées et leur cou extrêmement allongé.

Un jeune déjà grand

Mistralazhdarcho est l’un des squelettes d’Azhdarchidae les plus complets trouvés à ce jour en Europe. Il n’avait apparemment pas encore atteint l’âge adulte à sa mort, comme en témoigne son ossification incomplète. Mais même si ce n’était encore qu’un jeune, il était déjà loin d’être petit : l’envergure de ses ailes membraneuses est estimée à environ 4,5 mètres ! À l’âge adulte, elle aurait atteint les 5-6 mètres, peut-être plus.

La famille des Azhdarchidae comprend des ptérosaures de taille moyenne comme Eurazhdarcho (3 m d’envergure) et des géants comme Hatzegopteryx (10 m d’envergure). Mistralazhdarcho se situant entre les deux, sa découverte suggère l’existence d’animaux de taille intermédiaire.

Velaux est un site paléontologique à la fois important et unique. Les restes fossiles y sont bien conservés et souvent, des parties de squelettes sont encore articulées. Parmi les spécimens qui y ont été mis au jour il y a deux dinosaures récemment décrits : Atsinganosaurus velauciensis (un sauropode) et Matheronodon provincialis (un ornithopode).

L’étude est parue dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

 

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top