Le nouveau navire de recherche respectera la tradition belge et s'appellera « RV Belgica II »

Impression artistique de Belgica II (© Freire Shipyard/Rolls-Royce Marine AS)
25/04/2019
Le nouveau navire de recherche respectera la tradition belge et s'appellera « RV Belgica II »
post by
Kelle Moreau

Le 6 novembre 2018, le cabinet de la Politique scientifique fédérale a lancé un concours afin de déterminer le nom du nouveau navire océanographique belge. Après une première phase, au cours de laquelle les écoles pouvaient proposer des noms, et une seconde phase où tout le monde pouvait choisir une des six propositions sélectionnées, la Ministre chargée de la Politique scientifique fédérale a annoncé le 25 avril 2019 le nom retenu. Le public a choisi avec conviction de respecter l'histoire des sciences marines et les navires de recherche belges en envoyant le nouveau navire sur la mer sous le nom de Belgica II !

Ministre Sophie WILMÈS : « Là où le nom de Belgica II a peut-être moins d’originalité que les autres propositions en lice dans ce concours, il est sans égal dans sa symbolique. Le nouveau navire continuera de porter haut les couleurs de la Belgique, rappelant par la même occasion que notre pays est capable de grands projets, comme ce fut le cas lorsque la Belgica, le tout premier navire océanographique à porter ce nom, naviguait sous les ordres d’Adrien de Gerlache au XIXe siècle. Si les objectifs scientifiques ont quelque peu changé par rapport à ceux de l’époque, nul doute que le Belgica II aura d’importantes contributions à apporter au monde scientifique. De grands enjeux contemporains comme la lutte contre le réchauffement climatique ou la protection de l’environnement nécessitent l’apport de la science. Je suis ravie que la Belgique puisse prendre part à ce travail de recherche grâce à ce nouveau navire. »

Contexte

Après 35 ans de service, plus de 1 000 expéditions scientifiques et plus de 900 000 km parcourus (> 22,5 fois le tour de la Terre), le navire de recherches océanographiques belge RV Belgica (construit en 1984 ; « RV » étant l’abréviation de « Research Vessel ») doit être remplacé. Voilà pourquoi le gouvernement fédéral a décidé, le 28 octobre 2016, de faire construire un nouveau navire de recherche moderne. Le contrat a été remporté par le constructeur naval espagnol Freire Shipyard et l'architecte naval Rolls-Royce Marine AS, et a débuté le 8 juin 2018. Le coût est d'environ 54 millions d'euros, TVA comprise. Depuis lors, les plans détaillés du navire ont été établis et des modèles réduits ont été testés. La pose de la quille –  l'équivalent de la pose de la première pierre d'un bâtiment –  a eu lieu le 27 mars 2019, un heureux événement ! Le nouveau navire sera opérationnel d’ici la fin 2020 et devrait être en mesure d’apporter son soutien à la communauté de recherche marine au cours des 30 prochaines années.

Quel nom pour le nouveau navire ?

Un nouveau navire doit bien entendu être baptisé. Le cabinet de la Politique scientifique a pour cela lancé un concours le 6 novembre 2018. Dans une première phase –  terminée le 31 janvier 2019 –  les classes de la première à la quatrième année de l’enseignement secondaire de plusieurs écoles belges ont soumis des propositions qui devaient être composées d’un nom approprié et d’un film original expliquant avec enthousiasme le choix du nom. Les chiffres montrent que trop peu d’élèves choisissent en Belgique une formation scientifique. En les impliquant, nous espérions susciter plus d’intérêt et contribuer ainsi à une plus grande sensibilisation scientifique.

Après une première sélection par les partenaires du projet, la deuxième phase du concours a été lancée et a fait appel au grand public. Du 27 février au 27 mars 2019, tout le monde pouvait participer au choix du nom sous lequel le nouveau navire naviguera sur nos mers et océans. Un gagnant a émergé : la proposition de Belgica II a pu compter sur 33,2 % des voix ! Suivent Stella Maris (20,1%), Impact (18,6%), Oddysea (18,1%), Belsora (5,2%) et Lab Mare (4,8%).

Le 25 avril 2019, le nom de Belgica II a été officiellement dévoilé à bord de l'actuel RV Belgica par la Ministre en charge de la Politique scientifique, en présence des étudiants de la classe gagnante 1LA de l'Athénée Maurice Destenay de Liège. Les élèves de cette classe peuvent à juste titre se nommer ambassadeurs du nouveau navire de recherche et ont été autorisés à tester leurs pieds marins lors d'une excursion d'une journée avec le navire de recherche actuel RV Belgica. Dans la vidéo, ils communiquent sous la forme d’un journal télévisé leur choix du nom Belgica II, où ils tirent clairement la carte belge et mentionnent, entre autres, l’expédition antarctique d’Adrien de Gerlache, qui s’est déroulée de 1897 à 1899 et qui a été marquée par le premier hivernage au pôle Sud d'un navire d'exploration (la Belgica a été prise dans les glaces du 5 mars 1898 au 14 mars 1899).

Un jury a également déterminé quelle vidéo était la plus convaincante, en privilégiant l'originalité. La classe qui a réalisé cette production –  la classe 4B de l'Institut de la Providence de Champion de Namur –  recevra également une excursion d'une journée avec le RV Belgica en cadeau, à la fin du mois de mai. Leur vidéo a été inspirée par les héros de BD Tintin et le professeur Tournesol.

L’avenir du nouveau Belgica

Comparé à son prédécesseur, le RV Belgica II sera plus grand (environ 70 m de long contre 50 m pour l'actuel RV Belgica) et offrira plus de place aux scientifiques (un doublement de l'espace de laboratoire accueillant jusqu'à 28 scientifiques), qui disposeront des équipements scientifiques les plus modernes permettant, notamment, de prélever des échantillons jusqu'à une profondeur de 5 000 m. Le nouveau navire sera également plus silencieux (important pour la recherche sur les poissons, entre autres) avec un léger renforcement de la coque contre les glaces pour pouvoir effectuer des recherches sur le cercle arctique pendant l'été. Bien que la mer du Nord reste la principale zone d’intervention du nouveau navire, la zone de recherche s’étend plus loin que celle de l’actuel RV Belgica : vers le nord au-dessus du cercle arctique, plus loin vers le sud, y compris la Méditerranée et la mer Noire, et vers l'ouest dans l’Océan Atlantique. Le navire aura une autonomie de 30 jours et effectuera environ 300 jours de recherche en mer chaque année.

Le nouveau Belgica garantira le respect des obligations nationales et internationales, et assurera la continuité du soutien aux sciences marines. La dimension internationale de la science reçoit également l'attention nécessaire, non seulement pour les scientifiques belges, mais également pour leurs collègues européens. Tout comme l'actuel RV Belgica participe au réseau européen EUROFLEETS (dans lequel les scientifiques européens peuvent obtenir du temps sur des navires de recherche étrangers), le RV Belgica II restera actif au sein de ce réseau. La Belgique participe également à une étude sur le statut de la flotte de navires de recherche européens sous l'égide de l'European Marine Board et détermine le rôle clé que ces navires jouent aujourd'hui et joueront à l'avenir dans la recherche pour une meilleure compréhension des océans, les fonctions qu'ils peuvent remplir pour nous et les conditions préalables dans lesquelles les activités humaines peuvent être autorisées. Le document « European Marine Board Position Paper » sur ce thème sera publié à l’automne 2019. Grâce au RV Belgica II et au cadre européen, la Belgique reste à la pointe des sciences et des technologies marines, et contribue à faire de l'Europe un chef de file mondial des sciences et de l'exploration marines.

 

Le projet « New RV » a été établi grâce à la collaboration entre l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique (IRSNB), le ministère de la Défense et la Politique scientifique fédérale (BELSPO). Le nouveau Belgica sera la propriété de l’État belge, représenté par la Politique scientifique fédérale (BELSPO). La gestion opérationnelle sera assurée par l'IRSNB en collaboration avec le ministère de la Défense.

De plus amples informations sur le projet « New RV » et les spécifications techniques du nouveau navire sont disponibles sur www.belspo.be/NewRV, où le processus de construction peut également être suivi.

Categories: DO Milieux Naturels
S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top