Richard Smith reçoit le prix Morris Skinner de la Society of Vertebrate Paleontology

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

Richard Smith reçoit le prix
10/12/2014
Richard Smith reçoit le prix Morris Skinner de la Society of Vertebrate Paleontology
post by
Reinout Verbeke

Début novembre, Richard Smith, collaborateur scientifique de notre Institut, a reçu le prix Morris F. Skinner pour sa contribution en paléontologie des vertébrés. Richard Smith a reçu cette distinction notamment pour sa collection de Dormaal, une riche collection de vertébrés fossiles de l’Éocène inférieur, une période qui commença il y a environ 56 millions d’années.

Le prix Morris F. Skinner est attribué annuellement a quelqu’un qui a apporté une contribution exceptionnelle à la science par la constitution d’importantes collections de vertébrés fossiles, et qui a encouragé et formé les autres à faire la même chose. Notre collaborateur scientifique, Richard Smith, a reçu le prix durant la 74ème réunion annuelle de la Society of Vertebrate Paleontology (SVP) à Berlin, en présence de 1300 paléontologues.

Richard Smith, aujourd’hui enseignant à la retraite, collectionne les fossiles depuis l’âge de douze ans. Il n’est donc pas étonnant qu'il devint collaborateur volontaire de notre Institut à ses 18 ans. Très jeune, il fouilla avec le paléontologue Edgar Casier essentiellement pour la récolte de dents de requin de l'Éocène. En 2011, Richard avait déjà récolté plus de 100 000 spécimens de vertébrés fossiles, allant depuis des otolithes de poissons (petites concrétions de l’oreille interne) jusqu’à des crânes de bisons.

Des mammifères à Dormaal

En 1989, Richard Smith redécouvre le site de Dormaal (Brabant flamand), qui a notamment livré les plus anciens mammifères modernes d’Europe. Durant des années, Richard a tamisé et trié 24 tonnes de sédiments fossilifères provenant de Dormaal. C’est aujourd’hui l’une des collections les plus complètes de mammifères qui existent de cette période située entre le Paléocène et l’Éocène, lorsque le climat était beaucoup plus chaud et que les premiers mammifères modernes sont apparus. En janvier 2014, une des découvertes favorites de Richard, le petit carnivore Dormaalocyon latouri, a été mise à l’honneur en apparaissant sur la couverture de la revue internationale Journal of Vertebrate Paleontology.

Tel père tel fils

Richard Smith a publié 46 articles sur ses découvertes, en collaboration avec de nombreux paléontologues vertébristes de Belgique, France, Allemagne, Espagne, Tchéquie, Grande-Bretagne et États-unis. Il a donné un grand nombre de ses spécimens à notre Institut pour aider les jeunes chercheurs dans leur travail de thèse de doctorat. Le fils de Richard, Thierry Smith, paléontologue à l’Institut, a mis en évidence le travail de toute une vie de son père avec ses études sur l’origine des premiers  mammifères modernes, basées notamment sur les collections belges de Dormaal.

Thierry témoigne : « Depuis ma plus petite enfance, mon père m’a emmené sur le terrain fouiller avec lui, que ce soit le weekend ou durant nos vacances. À l’adolescence, j’ai commencé la plongée sous-marine et me suis désintéressé des fossiles pour me tourner vers la biologie marine que j’ai étudiée à l’université. Ensuite, vu le peu de débouchés qui existaient en Belgique dans ce domaine, je me suis lancé dans un doctorat en paléontologie… au plus grand plaisir de mon père qui a mis à ma disposition une collection de 7000 spécimens de mammifères qu’il a récoltés à Dormaal. Aujourd’hui, les vertébrés fossiles, c’est une passion familiale ! »

Skinner

Le prix est nommé en l’honneur du paléontologue américain Morris F. Skinner (1906-1989), qui a contribué à constituer une des plus importantes collections de chevaux fossiles au sein de la collection Frick, qu’il a ensuite gérée avec soin durant des années à l’American Museum of Natural History de New York. 

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top