Quatre décennies de surveillance maritime en Belgique

ACHETEZ VOS TICKETS EN LIGNE

TICKETS !

 

Mesures à suivre lors de votre visite

4DEMON Carte
26/03/2015
Quatre décennies de surveillance maritime en Belgique
post by
[displayName]

Dans la partie belge de la mer du Nord, les recherches océanographiques modernes ont débuté en 1970 avec le « Projet Mer/Projekt Zee », qui a été suivi d’autres actions, programmes et campagnes de surveillance, entraînant la création d’un vaste ensemble de données historiques précieuses. Le projet 4DEMON a pour but de numériser ces données et les rendre accessibles au public.

Ces quarante dernières années, la communauté scientifique belge a développé une expertise considérable en matière de sciences marines. De nombreuses expéditions scientifiques en mer ont engendré une grande quantité de données scientifiques et ont permis d’importantes contributions à la littérature scientifique portant sur l’environnement marin de la partie belge de la mer du Nord. Néanmoins, bon nombre de ces données historiques précieuses restent inaccessibles à un pan de la communauté scientifique, car elles ne sont disponibles que sur papier dans diverses institutions. Ces ressources sont pourtant essentielles pour comprendre les changements, à long terme, de la qualité de l’environnement marin. Le projet 4DEMON (« 4 decades monitoring  », soit « 4 décennies de surveillance ») vise à centraliser, intégrer et exploiter les données sur la contamination, l’eutrophisation et l’acidification des océans compilées durant les expéditions de ces quarante dernières années dans les eaux belges. Ces données contribuent de manière significative au patrimoine scientifique belge. La coordination générale du projet est assurée par le Centre fédéral belge de données marines (Belgian Marine Data Centre) de notre DO Nature. Le projet est financé par BELSPO et mené en partenariat avec l’institut flamand pour la mer, le VLIZ, l’institut de recherche pour l’agriculture et la pêche, l’ILVO, le laboratoire de protistologie et écologie aquatique de l’université de Gand et l’unité d’océanographie chimique de l’université de Liège.

Jusqu’à présent, près de 1000 sources de données, allant de rapports d’expéditions à des listes de données originales, ont été inventoriées. Plusieurs d’entre elles ont déjà été numérisées. Le projet 4DEMON a été présenté par K. De Cauwer lors de la conférence scientifique à l’occasion du 10e anniversaire de l’inauguration du bureau de la COI pour le programme IODE à Ostende, le 16 mars 2015.

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top