Des restes de dromadaire romain retrouvés à Tongres

Des restes de dromadaire romain retrouvés à Tongres (Photo: IRSNB)
18/05/2017
Des restes de dromadaire romain retrouvés à Tongres
post by
Reinout Verbeke

Des archéologues ont authentifié des ossements découverts à Tongres en 2014 et 2015 comme appartenant à un dromadaire mâle adulte. Il s’agit de fragments du crâne de l’animal, précise l’archéozoologue Bea De Cupere de notre Institut, qui a examiné les ossements.

"Les éléments du crâne, notamment de la mâchoire supérieure, ont été mis au jour dans un fossé qui traversait un mur de l'époque romaine (IIIe siècle)", a précisé De Cupere. Une analyse C14 par l'Institut royal du Patrimoine artistique montre que l'animal vivait au début du IVème siècle.

"Les restes de camélidés sont très rares dans l'Empire romain d'Occident", a expliqué Peter Cosyns, chercheur à la l’Université Libre néerlandophone de Bruxelles (VUB) spécialisé dans l'archéologie romaine et ancien archéologue communal à Tongres.

"Ils étaient le plus souvent retrouvés le long de routes commerciales très empruntées, ce qui laisse supposer que ces animaux étaient utilisés pour le transport. Dans la littérature, on retrouve par ailleurs des éléments établissant un usage militaire de ces bêtes. Dans le cas du dromadaire de Tongres, il a probablement été utilisé pour le transport sur la voie commerçante entre Cologne et Boulogne-sur-Mer, ou entre Nimègue et Metz."

Il s'agit de la deuxième découverte d'un dromadaire ou chameau de l'époque romaine sur le territoire belge. En 2007, des fragments avaient été découverts à Arlon, probablement aussi sur un important axe commercial.

 

Texte: FS, Belga

 

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top