Des ornithologues ont bagué une Pie-grièche schach dans le Zwin Parc Nature: une nouvelle espèce pour la Belgique

Nos ornithologues ont bagué une Pie-grièche schach dans la réserve naturelle du Zwin à Knokke. Cette espèce n’avait jusqu’à présent jamais été observée dans notre pays. (Photo: Didier Vangeluwe, IRSNB)
17/10/2017
Des ornithologues ont bagué une Pie-grièche schach dans le Zwin Parc Nature: une nouvelle espèce pour la Belgique
post by
Reinout Verbeke

Nos ornithologues ont bagué une Pie-grièche schach dans la réserve naturelle du Zwin à Knokke. Cette espèce n’avait jusqu’à présent jamais été observée en Belgique. C’est seulement la cinquième fois que cet oiseau asiatique est rencontré en Europe.

Ce 15 octobre 2017, des ornithologues et collaborateurs bénévoles de notre Institut ont capturé, bagué, déterminé, mesuré et ensuite relâché une Pie-grièche schach dans le Zwin Parc Nature à Knokke. C’est la première fois que cette espèce est observée en Belgique et la cinquième fois en Europe.

En provenance de l’Est

La Pie-grièche schach est une espèce qui niche dans une grande partie du sud-est de l’Asie. Son aire de répartition s’étend de l’Ouzbékistan à l’ouest, à la Papouasie Nouvelle Guinée en passant par la Chine à l’est. La zone de nidification la plus proche de Belgique se situe au Kazakhstan. La pie-grièche qui est arrivée au Zwin a donc parcouru au minimum 5.300 km vers le nord-ouest alors qu’elle aurait dû partir hiverner vers le sud de l’Inde.

« Pourquoi cet oiseau a-t-il entrepris une telle migration? Mystère ! », dit notre collègue et ornithologue Didier Vangeluwe, qui a bagué l’oiseau.

La Pie-grièche schach est un oiseau d’apparition exceptionnelle en Europe. Jusqu’à présent, elle avait été observée en Suède (1999), en Grande-Bretagne (2000), au Danemark (2007) et aux Pays-Bas (2011). L’observation de Knokke, si elle est homologuée par le Belgian Rare Birds Committee, portera le total des espèces d’oiseaux sauvages observés en Belgique à 448.

Elle ‘épingle’ ses proies

La Pie-grièche schach mesure environ 25 cm et pèse une quarantaine de grammes. « Regarde son bec, exactement comme celui d’un faucon », dit Vangeluwe. « Les pies-grièches ne sont pas uniquement des passereaux, ce sont également de véritables petits rapaces. Elles ont un comportement tout à fait remarquable : elles épinglent leurs proies – de gros insectes ou même des souris ou de petits oiseaux – aux épines des buissons ou même sur un fil de fer barbelé ! Elles se constituent ainsi un véritable garde-manger ! C’est la seule famille d’oiseaux qui a développé un tel comportement. »

Baguage

La découverte de Pie-grièche schach au Zwin a eu lieu au cours d’une campagne de baguage du Centre Belge de Baguage, un service de l’Institut Royal des Sciences naturelles de Belgique, organisée en collaboration avec le Zwin Parc Nature (une initiative de la Province de Flandre occidentale). La particularité de cette opération au Zwin réside dans le fait que le grand public à la possibilité de découvrir cette activité scientifique.

« Le Zwin est un aéroport pour oiseaux », dixit Vangeluwe, qui dirige le Centre de Baguage. « En Belgique, aux alentours de 700.000 oiseaux sauvages sont bagués chaque année, grâce à un réseau de 380 collaborateurs bénévoles répartis dans tout le pays. Cela permet de cartographier les migrations des oiseaux (les cartes pour plus de 280 espèces sont en accès libre sur BEBIRDS), de découvrir de nouvelles espèces pour le pays, comme cette fois, mais également d’étudier les évolutions des populations d’oiseaux sauvages. »

S'abonner à Royal belgian Institute for natural Sciences News
Go to top