RBINS biblio

De steenkoolverkenningsboring Opglabbeek-Louwelsbroek

TitreDe steenkoolverkenningsboring Opglabbeek-Louwelsbroek
Type de publicationBook
Year of Publication1985
AuteursBoonen, P, Dusar, M, Somers, Y
Series TitleGeological Survey of Belgium Professional Paper
Volume218
Number of Pages78
PublisherMinisterie van Economische Zaken, Administratie der Mijnen, Geologische Dienst van België
VilleJennerstraat 13, 1000 Brussel
ISBN Number0378-0902
Résumé

Français

Le sondage 161 (Opglabbeek-Louwelsbroek) a été foré en 1983 par Smet DB pour le Service Géologique de Belgique sur le territoire de la commune d'Opglabbeek, situé dans la concession d'état de Campine, entre les concessions Neeroeteren-Rotem, Les Liégeois (ancien charbonnage de Zwartberg) et K.S. (Charbonnages de Campine S.A.). C'était le second sondage d'un programme de prospection houillère en Campine en dehors du bassin minier en exploitation, programme entamé par le Service géologique en 1980 et s'étendant jusqu'à 1990.

Le sommet du terrain houiller a été atteint à 659.80 m (-594 m), en-dessous d'une séquence subhorizontale allant du quaternaire au crétacé, et du triassique (grès bigarrés on Roches ronges de la carte des Mines, 1963) à pendage 10° WNW. Le carottage débutait à 683.65 m. Des cimentations ayant pour but la réduction des pertes de boue de forage au sommet du terrain houiller, ont causé un sondage dévié de sorte qu'on dispose de deux carottes dans l'intervalle 706.69-818.41 m. Le sondage dévié (161b) était terminé a une profondeur de 1342 m dans un niveau légèrement tectonisé. La série carbonifère traversée dans le sondage 161-161b atteint 682 m avec un pendage de 12 à 14° NNW.

Cette série peut être subdivisée en deux membres. Le membre supérieur, les Grès de Neeroeteren (659.80-808.45 m, épaisseur préservée 148.65 m) est surtout composé de grès grossiers gris-clair. Le membre inférieur de Maurage (808.45-1342 m, épaisseur traversée 533.55 m) est composé d'une succession cyclique schiste-charbon-grès typique pour le terrain houiller. La limite d'étage Westphalien C/D, caractérisée par l'apparition de Neuropteris ovata est située à 877 m dans la partie supérieure de ce membre. Un niveau faiblement marin à Geisina situé à 1298.95 m et le tonstein Nibelung situé à 1291.60-1291.96 m peuvent servir comme base d'une subdivision ultérieure des dépôts du Westphalien C.

Le nombre de couches on plus généralement de murs s'élève à 60, inégalement repartis entre le Grès de Neeroeteren, pauvre en houilles, et le Membre de Maurage contenant pratiquement une couche ou veinette par dix mètres. L'épaisseur cumulative en houille atteint 2882 cm ou 4.22% de la masse totale (5% dans le Membre de Maurage), comparée à 2372 cm ou 3,78% au sondage 146 à Neerglabbeek (5.7% dans le Membre de Maurage).

Les réserves techniques contenues dans des couches supérieures à 60 cm de houille et dont la teneur en stériles est moins de 50%, atteignent 23.54 Mio.ton/km2, reparties entre 15 couches totalisant 1744 cm de houille. Dans le sondage 146 ces réserves atteignent 20.77 Mio.ton/km2,réparties également entre 15 couches totalisant 1539 cm de houille.Les réserves techniques exploitables (épaisseur en houille d'au moins90 cm et teneur en stériles maximale de 50% par couche, profondeurmaximale -1200 m), sans tenir compte des pertes ,au d'coupage ou irrégularités des couches, atteignent 20.6 Mio.ton/km2, réparties entre 12 couches totalisant 1528 cm, soit 127 cm en moyenne, variant entre 96 cm et 183 cm de houille. Dans le sondage 161 (161b) ces réserves atteignent 13.6 Mio.ton/km2, réparties entre 8 couches totalisant 1010 cm, soit 126 cm enmoyenne, variant entre 91 cm et 226 cm de houille.La qualité et l'évolution diagénétique des charbons est sembable dans les sondages 161 (161b) et 146. Dans le sondage 161 (161b), le rang du charbon augmente régulièrement avec le profondeur. Le contenu en matières volatiles décrott de 39% au sommet du terrain houiller jusqu'à 32% à la base du sondage. Le pouvoir réflecteur moyen augmente de 0.68% à 1.02% et la teneur en carbone augmente de 81% à 86%. Le pouvoir calorifique brut augmente aussi légèrement avec la profondeur, avec une moyenne de 32983 KJ/kg (7883 Kcal/kg). Suivant la claissification ECEdes charbons, les couches dans l'intervalle de 743 à 991 m appartiennent à la catégorie VII, de 1033 à 1050 m à la catégorie VI A, de 1068 à 1303 maux catégories VC- VD. La teneur en cendres varie entre 0.7% et 12.4%, avec une moyenne de 4.6%. La teneur en soufre varie entre 0.54% et 2. 85%, avec une moyenne de 1. 25%. Le gradient de houillification atteint 0.06% par 100 m pour le pouvoir réflecteur maximal et 1.09% par 100 m pour le contenu en matières volatiles.

 

English

The 161 well (Opglabbeek-Louwelsbroek) was drillend by Smet-DB, in 1983 on behalf of the Belgian Geological Survey and formed the second borehole in the programme for the reconnaissance of the Campine Coalfield outside the mining area. The borehole was located on the territory of the Opglabbeek commune in the Campine State Concession, in between the Neeroeteren-Rotem, Les Liegeois (Zwartberg) and Campine Collieries (K.S.) concessions.

After traversing a Quaternary to Triassic sequence the top of the Carboniferous subcrop was reached at 659.80 m (-594 m). Coring started at 683.65 m. An attempt to stop total fluid losses in the top of the Carboniferous sequence resulted in a deviated well. Final depths were 818 m and 1342 m respectively. A Carboniferous section totalling 682 m thus was explored in this well.The Carboniferous sequence can be subdivided into two members with a rather sharp limit at 808.45 m. The upper Neeroeteren Sandstone member consists of predominantly light grey coarse grained sandstones with a preserved thickness of 148.65 m; the Lower Maurage Member consists of a more normally developed coal measures facies with a recovered thickness of 533.55 m. The Westphalian C/D stage boundary, characterised by the appearance of Neuropteris ovata is situated in the upper part of the latter member at 877 m. The marine-influenced Geisina band at 1298.95 m and the Nibelung tonstein at 1291.60-1291.96 m may serve as a base for a further subdivision of the Westphalian C deposits.The Carboniferous strata dip 12 to 14° in a NNW direction. From 1328 m onwards a tectonically disturbed section was traversed.

The number of coal seams amounts to 60, unevenly distributed between the Neeroeteren Sandstones wich are poor in coal seams, and the Maurage Member which contains approximatively one coal seam every ten meters.

The cumulative coal thickness is 2882 cm or 4.22% of the rock volume (5% in the Maurage Member), compared to 2372 cm or 3.78% in the Neerglabbek 146 well (5.7% in the Maurage Member).The technical coal reserves contained in seams with at least 60 cm coal and less than 50 weight % intermediate rock attain 23.54 Mio ton/km2 divided over 15 seams totalling 1744 cm coal thickness. In borehole 146 the coal reserves attain 20.77 Mio ton/km2 divided over 15 seams totalling 1539 cm coal thickness. The technically recoverable reserves (coal thickness per seam at least 90 cm, depth maximum 1250 m, not taking into account losses for irregular seams or layout reserves) attain 20.6 Mio ton/km2 divided over 12 seams ranging between 96 am and 183 cm. Cumulative coal thickness attains 1528 cm and averages 127 cm per seam. In borehole 146 the technically recoverable reserves attain 13.6 Mio ton/km2 divided over 8 seams ranging between 91 cm and 226 cm. Cumulative coal thickness attains 1010 cm and averages 126 cm per seam. In borehole 161 the coal rank increases regularly with increasing depth. The volatile matter content decreases from 39% to 32%. The average vitrinite reflectance increases from 0.68% to 1.02% and the carbon content increases from 81% to 86%. The gross calorific value also slightly increases with increasing depth, varying around 32983 kJ/kg (7883 Kcal/kg). According to the ECE hard coal classification, the coal seams from 743 m to 991 m fall into category VII, from 1033 m to 1050 m into category VI A, from 1068 m to 1303 into categories VC-VD. The ash content varies between 0.7% and 12.4%, averaging 4.6%. The sulphur content varies from 0.54% to 2.85%, averaging 1.25%. The coalification gradient amounts to 0.06% per 100 m in maximal vitrinite reflectance and to 1.09% per 100 m in volatile matter content. All values point to a close resemblance in coal quality between boreholes 146 and 161.

URLhttp://biblio.naturalsciences.be/library-1/rbins-staff-publications/pdfs/PP_1985_5_218.pdf
Go to top