Olivier Pauwels, conservateur des collections vertébrés (photo: Olivier Pauwels)

Depuis 2017 le biologiste Olivier Pauwels est responsable des collections de vertébrés récents de l’Institut, un poste pour lequel sa grande expérience de terrain dans diverses régions du Monde et son expertise dans le domaine de la biodiversité sont très précieuses. ‘Dès mon plus jeune âge j’ai toujours été fasciné par les grenouilles et les tritons’, nous explique Olivier. ‘J’ai passé beaucoup de mes vacances scolaires dans le département des reptiles et amphibiens du Musée Royal de l’Afrique Centrale à Tervuren.’  Poursuivant sa passion, il a donc logiquement étudié la biologie à l’ULB.

Autour du Monde

Olivier s’est ensuite spécialisé dans la gestion de projets de conservation environnementale et dans la recherche sur la biodiversité. De 2001 à 2011 il a vécu au Gabon, où il a successivement occupé différents postes, notamment comme responsable de formation au WWF, ou comme directeur du programme national de la Smithsonian. ‘C’était une période pleine d’aventures passionnantes, durant laquelle j’ai dirigé des expéditions dans des jungles inexplorées, et j’ai même eu la chance extraordinaire d’habiter avec des Pygmées.’

De 2011 à 2015 Olivier a dirigé un programme de suivi de la biodiversité dans des concessions pétrolières et leurs environs au Kazakhstan. Il y a développé une expertise dans l’écologie et la biodiversité de la steppe eurasienne et de la Mer Caspienne. Il a contribué à y a mettre en place des programmes de conservation pour des espèces endémiques menacées, entre autres le Phoque de la Mer Caspienne.

100 nouvelles espèces

Les nombreux projets sur la biodiversité dans lesquels Olivier est impliqué concernent principalement la taxonomie, la phylogénie et la conservation des reptiles et amphibiens, mais il travaille aussi occasionnellement sur les insectes, les mammifères, poissons et oiseaux. Il a déjà co-décrit environ 100 espèces nouvelles!

Olivier fait aussi usage de ses connaissances approfondies du terrain pour déterminer le statut de conservation de beaucoup d’espèces animales. Depuis 2005 il participe aux efforts de l’UICN dans l’établissement de la Liste Rouge et le statut de conservation de nombreux reptiles et amphibiens.

Olivier est collaborateur scientifique de notre Institut depuis 1996. Son rôle de conservateur lui donne l’occasion de profiter ici-même à Bruxelles des aspects exotiques de la vie d’un biologiste: « Ce poste me permet d’aider des cherchers venus des quatre coins du globe pour travailler sur nos collections. Je veux non seulement faciliter leurs travaux scientifiques, mais aussi leur faire garder un bon souvenir de leur visite chez nous! »

Go to top