Physico-chimie des Ecosystèmes

Le groupe ECOCHEM (Ecosystems Physico-Chemistry) souhaite renforcer les connaissances du milieu marin, d’eau douce et terrestre en réalisant des analyses physiques, biochimiques et de chimie analytique, en approfondissant ces analyses et en validant leurs résultats. Ces derniers constituent une contribution nationale aux obligations internationales en matière de monitoring (suivi de la qualité de l’environnement), une base scientifique pour la politique et un soutien aux recherches sur différents écosystèmes. Il s’agit donc autant d’un travail d’appui à la politique que de recherche scientifique.

Labo ECOCHEM

Dans l’eau, les paramètres physicochimiques suivants sont mesurés : teneur en sel (salinité), oxygène dissous, température, pH, alcalinité totale, matière particulaire en suspension, nitrate, nitrite, ammonium, phosphate, silicate, COD (carbone organique dissous).

Dans la matière en suspension, on mesure le COP (carbone organique particulaire), l’azote particulaire et les pigments d’algues (chlorophylle a & b, Phaeo a & b).

Dans les sédiments, on détermine les quantités de matières fines et de pigments d’algues (chlorophylle a & b, Phaeo a & b).

Le suivi de la qualité environnementale passe aussi par la surveillance des substances polluantes. Au labo, nous déterminons les HAP (Hydrocarbures polyaromatiques), les polychlorobiphényles (PCB), les agents ignifuges bromés, les organoétains et les pesticides organochlorés, en particulier dans l’eau et les sédiments, mais parfois aussi dans les organismes. Nous sommes le seul laboratoire belge accrédité (c.-à-d. reconnu car nous suivons des normes strictes) pour l’identification de la pollution pétrolière par l’analyse de l’empreinte hydrocarbures. Pour ce faire, les propriétés d’un échantillon de pétrole sont comparées à un échantillon de référence.

Go to top