Cartes du socle: Massif du Brabant

Le Massif du Brabant constitue le soubassement de la Flandre. Il contient les plus anciens dépôts connus en Belgique: ce sont des roches qui se sont déposées il y a 550 millions d'années. Une couverture de dépôts plus jeunes masque la majeure partie du Massif du Brabant sous une épaisseur habituellement supérieure à 100 mètres. Seule la partie sud du Massif du Brabant, à proximité de la frontière de la Flandre, est exposée à travers quelques affleurements. 
Le Massif du Brabant, bien caché par les dépôts plus récents, constitue un grand challenge pour beaucoup de chercheurs. Des informations sur sa nature et sa genèse sont recueillies à partir de forages profonds et de méthodes géophysiques. Les quelques zones d'affleurements sont étudiées en détail, et nos énormes archives sont passées en revue minutieusement à la recherche d'observations historiques.

La région flamande a commandé une nouvelle carte géologique du Massif du Brabant pour remplacer la carte précédente réalisée 10 ans plus tôt. Cinq géologues du SGB sont intégrés à ce projet.

La Belgique était le premier pays à couvrir complètement son territoire par des cartes géologiques à une échelle détaillée. Ces cartes ont été réalisées en 1905, et sont régulièrement mises à jour. Après avoir terminé cette première série de cartes, les géologues se sont tournés vers un exercice périlleux : la réalisation des cartes du socle.

Une carte du socle montre à quoi ressemblerait une zone si les dépôts les plus récents étaient retirés. C'est donc particulièrement utile pour les gens tels que les foreurs, qui sont curieux de connaître le type de roches qui sont présentes à une certaine profondeur.

En région flamande, la plupart des dépôts formant les couches superficielles correspondent au Quaternaire et au Tertiaire. Selon le site d'implantation d'un forage, des sédiments du Crétacé et/ou du Dévonien peuvent s'intercaler entre les séries sédimentaires du socle et de la couverture. Dans certaines zones, la colonne stratigraphique repose directement sur les séries du Paléozoïque Inférieur du Massif du Brabant

Le Paléozoïque Inférieur comprend le Cambrien, l'Ordovicien et le Silurien (voir charte).

Ces séries stratigraphiques ont été déformé et métamorphisé au cours de la phase de déformation brabançonne, qui a duré probablement du Silurien au Dévonien Moyen. Ces éléments montrent que le Massif du Brabant forme une unité distincte et compacte.

Les roches du Massif du Brabant peuvent être étudiées à travers quelques affleurements dans la partie Nord de la région wallonne, et seulement dans deux sites dans la partie sud de la région flamande. En direction du nord, le toit du Massif du Brabant se situe à des profondeurs de plus en plus importantes: environ 100 mètres à Bruxelles, approximativement 550 mètres à Anvers et plus de 1600 mètres à Loenhout, qui est le forage le plus septentrional en Belgique.Les premières cartes du sous-sol étaient plutôt schématiques, et basé principalement sur des données recueillies dans les zones d'affleurement. P. Fourmarier a fait une telle carte en 1920, basée largement sur le premier type de cartes géologiques réalisées à l'échelle 1/40 000.

Le premier chercheur, qui a étudié de manière approfondie les données recueillies à partir des forages, était R. Legrand. Sa carte, publiée en 1968, a été dessinée à l'échelle 1/300.000. Les roches du Paléozoïque Inférieur du Massif du Brabant contiennent très peu de fossiles macroscopiques. L'âge qu'il attribua aux différentes formations, était largement basé sur des similitudes au niveau de la lithologie.

Ce problème a été partiellement résolu dans les années suivantes par l'étude des microfossiles, essentiellement les acritarches et les chitinozoaires. Cette approche s'est révélée particulièrement intéressante pour le Silurien et l'Ordovicien. Elle a permis de montrer que les interprétations de Legrand n'étaient pas toujours correctes. Ces informations ainsi que celles des forages récents ont été combinées pour établir une nouvelle carte géologique en 1992 et publiée un an plus tard par De Vos et al. (1993). La carte a été établie à l'échelle A4 pour la publication.

Depuis lors, la structure du Massif du Brabant a été étudié de manière plus détaillée et la collecte de nouvelles données stratigraphiques a été poursuivi ce qui rend obsolète la carte de 1993. Nous sommes actuellement occupés à redessiner une nouvelle carte qui devrait être terminée pour la fin de l'année 2004.

Par ailleurs, le Service Géologique de Belgique est continuellement impliqué dans la recherche concernant le Massif du Brabant. Ce projet particulier est financé par la Région Flamande. De ce fait, la nouvelle carte sera limitée à la Flandre ainsi qu'à une petite zone périphérique adjacente. Une nouvelle cartographie, du Massif du Brabant en région wallonne est également en cours.

Subcrop map timeline
  • 1830 : Foundation of Belgium
  • 1896 : Foundation of GSB - Geological mapping of surface cover
  • 1920 : Subcrop map by Fourmarier
  • 1968 : Subcrop map by Legrand
  • 1993 : Subcrop map by De Vos et al
  • 2004 : Subcrop map by De Vos et al
Subcrop map by Fourmarier (1920) Subcrop map by Legrand (1968) Subcrop map by De Vos et al. (1993) Subcrop map by De Vos et al. (2004)
Évolution de la carte du socle
  • 1830 : Création de la Belgique
  • 1896 : Création du SGB - Cartographie géologique de la couverture
  • 1920 : Carte du socle de Fourmarier
  • 1968 : Carte du socle de Legrand
  • 1993 : Carte du socle par De Vos et al
  • 2004 : Carte du socle par De Vos et al
Carte du socle de Fourmarier (1920) Carte du socle de Legrand (1968) Carte du socle par De Vos et al. (1993) Carte du socle par De Vos et al. (2004)
Tijdslijn van de subcropkaart
  • 1830 : Stichting van België
  • 1896 : Stichting van de BGD - Geologische oppervlakte kartering
  • 1920 : Subcrop kaart door Fourmarier
  • 1968 : Subcrop kaart door Legrand
  • 1993 : Subcrop kaart door De Vos et al
  • 2004 : Subcrop kaart door De Vos et al
Subcropkaart door Fourmarier (1920) Subcropkaart door Legrand (1968) Subcropkaart door De Vos et al. (1993) Subcropkaart door De Vos et al. (2004)
Go to top