GEOINFO

Digitalisation des données géologiques conservées au Service Géologique de Belgique (cartes géologique 110 à 236)

Description du programme

Depuis plusieurs années, l'informatisation (programmes GEODOC et GEOINFO) des données du sous-sol belge se poursuit parallèlement à l'avancée de la cartographie géologique. Celle-ci diffère d'une Région à l'autre en fonction de leurs propres objectifs visés mais aussi des spécificités géologiques sensu stricto. La couverture géologique de la Région flamande vient de se terminer (fin 2002). La cartographie géologique de la Région wallonne implique une campagne complète de relevés de terrains et nécessitera encore 15 ans d'effort. Le SGB est dépositaire des données du sol recueillies en continu depuis sa création. Les données originelles sont sur support papier et comprennent les descriptifs d'affleurements, carrières, coupes, forages, captages,). Les archives physiques concernent les échantillons recueillis sur tout le territoire sous forme de morceaux de carottes ou de cuttings (esquilles de roches recueillies lors du forage réalisé en destructif).

Toutes les données descriptives (textes, schémas, coupes, logs de forages) sont progressivement informatisées et assemblées en bases de données. La carte topographique à l'échelle 1/10.000 est l'élément de référence du découpage. Une carte géologique à l'échelle 1/40.000 correspond à 2 (4 pour la dernière édition) cartes topographique à l'échelle 1/10.000. Le développement des systèmes d'information géographiques (SIG) permet de coupler les descriptifs des points d'observations avec leur localisation sur cartes d'affleurements et d'effectuer des requêtes sur des thèmes choisis ou sur des régions délimitées. Les bases de données disponibles (base forages, base carrières de grès, bibliographie, cartes géologiques) sont ajoutées comme autant de couches d'informations interrogeables et croisables au sein du SIG. Les workspaces ainsi créés seront consultables en Intranet puis, à terme et progressivement, en consultation à la bibliothèque. Un développement futur consistera à rendre accessibles sur Internet les données principales.

Réalisation

Par carte géologique:

  • Les cartes d'affleurement papier (1/10.000 et 1/25.000) sont scannées, corrigées, géoréférencées et assemblées. Elles servent de support pour positionner les points d'observation et leur transfert sur les cartes topographiques de l'IGN. Les coordonnées Lambert sont calculées;
  • Etablissement des liens avec les textes informatisés des affleurements (*.txt et *.FP5), fond topographique IGN;
  • Construction du lien vers la bibliographie géologique belge spécifique: 7 publications référencées (G, VANDENVEN) et reliées spécifiquement aux cartes géologiques concernées de référence;
  • Liens avec les figures scannées (coupes, photos, croquis, tableaux,) liées aux archives papier
  • Cartes géologiques vectorielles et raster (à l'échelle 1/40.000) géoréférencées
  • Photos aériennes, bases de données spécifiques.

Délimitation de la zone couverte par GEOINFO

Le programme GEOINFO progresse du Sud vers le Nord en étant complémentaire avec le travail de cartographie réalisé par la RW en partenariat avec l'IRScNB et les universités (ULg, UCL, ULB et FPMs).

 

Document(s)
État des lieux en septembre 2003
Points d'observation (triés en fonction de leur nature) sur une carte géologique vectorisée
Autre série de points sur un double fond constitué par une carte topographique IGN et une photo aérienne de la région de Rochefort
La boite de dialogue montre une vue très partielle (en nombre d'enregistrements et de colonnes) de la base de données « bibliographie » associée à la seule carte 186W - Rochefort. Les titres des articles sont présentés dans la langue de publication.
Collaborateurs externes
G. Han
Funding
Fonds propres du SGB
Go to top