Eaux douces

Martens

Nos chercheurs étudient la biodiversité des lacs et des rivières, des mares et des étangs, mais aussi de biotopes plus particuliers tels que les sources et les eaux souterraines. Nous concentrons nos études principalement sur trois groupes d’animaux : les ostracodes (des arthropodes crustacés bivalves qui ressemblent à de petites moules et ont une longueur moyenne d’environ 1 mm), les macro-invertébrés (des invertébrés comme les coléoptères, les punaises, les larves d’autres groupes d’insectes, mais également les limaces, etc.) et les amphibiens (grenouilles, salamandres…). A l’aide de nos deux méthodes de base, la méthode morphologique et la méthode moléculaire, nous étudions l’évolution, l’écologie et la taxonomie de ces créatures animales, de même que leurs communautés dans leurs différents biotopes, ceci dans différents coins du monde. D’abord et avant tout en Belgique, certes, mais également partout ailleurs en Europe, ainsi qu’au Brésil et en Argentine, dans différentes régions d’Afrique et en Australie (occidentale). Nous menons trois programmes de recherche principaux en matière d’évolution et d’écologie : création d’espèces dans des lacs anciens, reproduction asexuée (ancienne) et diversité dans les mares, ce dernier volet étant principalement orienté vers le soutien aux politiques de gestion.

Lacs anciens

Asexués anciens

Go to top