Le centre de prévisions marines

Voilier

Vous préparez une sortie en mer ou bien juste une excursion familiale à la plage ?  Vous recherchez des prévisions pour les heures de marées hautes et de matées basses ?  Des prévisions de la hauteur des vagues ? Des prévisions de la température de l’eau de mer ? De la force et la direction des courants marins ? De la salinité de l’eau de mer ?

Ne cherchez plus, le centre de prévisions marines de la DO Nature les calcule pour vous !

Anciennement connu sous le nom de «Unité de Gestion du Modèle Mathématique de la mer du Nord»,  notre centre de prévisions marines développe, maintient  et  opère  depuis 1976 un ensemble de modèles  de prévisions marines pour les marées tempêtes, les vagues et les courants de la mer du nord et de la manche,  avec bien sûr un intérêt plus important pour la zone économique exclusive de la Belgique.

Un service au public

Utilisant des techniques similaires à celles employées par les modèles de prévisions météorologiques, nos modèles calculent deux  fois par jour des prévisions à cinq jours de l’ensemble des paramètres physiques déterminant la circulation marine dans la manche et la mer du nord. Ces prévisions sont publiées sur notre site internet à l’attention d’un large public. Mais elles sont aussi au cœur de nombreuses applications spécialisées en soutien à la protection civile, à la sécurité maritime, à la recherche et/ou aux activités économiques.

Tempête à bord du RV Belgica
Un service à la protection civile

Souvent considérées comme les plus fiables pour la baie sud de la mer du Nord, nos prévisions marines sont une des principales sources d'information utilisées quotidiennement par l'Institut Royal Météorologique de Belgique et par la  station océanographique et météorologique d'Ostende lors de la préparation de leurs bulletins marins respectifs.

C'est ainsi sur base des prédictions de nos modèles de marées tempêtes que le gouverneur de Flandre Occidentale a activé le plan d'urgence contre les risques de marées submersives lors de la fameuse tempête de la Saint-Nicolas 2013.

Un service à la recherche et au secteur privé

Le milieu marin est un milieu particulièrement dynamique où il est souvent difficile de réaliser les longues séries de mesures nécessaires à la réalisation d’un projet de recherche ou de diverses études de faisabilité. C’est pourquoi nous sommes régulièrement contactés par des universitaires ou des ingénieurs travaillant dans des bureaux d’étude afin d’obtenir des séries temporelles des paramètres issus de nos modèles. 

Tricolor
Un service à la garde côtière, à la sécurité maritime et à la protection de l'environnement

La partie belge de la mer du Nord est croisée par deux des routes maritimes les plus densément naviguées au monde. La partie belge de mer du Nord est donc une zone particulièrement sensible pour les risque maritimes comme les collisions entre bateaux, les naufrages, les hommes à la mer,  les pertes de cargaison, les pertes de conteneurs et les rejets accidentels ou illicites d’hydrocarbures ou de substances chimiques nocives ou potentiellement dangereuses.  L’ensemble de ces risques est pris très au sérieux par la Structure garde côtière belge

En support à la garde côtière belge, notre centre de prévisions marines a développé un modèle capable de prédire la trajectoire d’objets dérivant à la surface de la mer ou de pollutions marines.   Grâce à son interface internet, les opérateurs de l’UGMM ou de la centrale de la Garde Côtière belge peuvent activer le modèle à tout moment et ainsi obtenir en quelques minutes des informations utiles aux  évaluations à réaliser lors d’un incident en mer.  Par exemple, en cas de rejet d’hydrocarbure, l’information livrée par le modèle permet d’estimer le risque d’échouage des hydrocarbures à la côte, mais également de prévoir comment une pollution se déplacera en mer, ou de localiser avec précision une nappe d’hydrocarbures lors d’opérations de combat de cette pollution en mer.

Tempête
Une reconnaissance internationale

La qualité de notre service est reconnue internationalement. Membre fondateur d’EuroGOOS, nous échangeons quotidiennement nos prévisions avec les 24 instituts membres du réseau NOOS, issus des 9 pays bordant la mer du Nord étendue. Nous opérons aussi un service de dérive au profit de l’EMSA, l’agence européenne pour la sécurité maritime (EMSA). Cette reconnaissance nous permet de participer comme partenaire ou coordinateur à des projets de recherche cofinancés par la commission européenne et lié à l’océanographie opérationnelle.

Go to top